_MG_4790.JPGbis

Comment j’ai trouvé ma robe de mariée

Pour ceux qui ne me suivent pas sur Instagram, j’ai une petite nouvelle à vous annoncer : je me marie en septembre ! C’est donc pour ça, que je suis un peu moins présente sur le blog en ce moment… et parce qu’en plus de nous marier, avec l’amoureux on a aussi acheté notre 1er appartement ! Donc, je ne vous cache rien, en vous disant que, appartement + mariage + boulot = très peu de temps pour le blog. On passe notre temps à enchaîner les RDV avec les prestataires, la banque, etc… Mais pour ne pas couper les ponts, je vous invite à suivre mon quotidien sur Instagram : @du_style_madame. Vous y retrouverez mes looks, mes derniers achats mode, les préparatifs pour le mariage avec quelques DIY à suivre…

Aujourd’hui, on va donc parler mariage, le 1er article d’une petite série, que je prendrai le temps de rédiger sur le blog. A M-5 du mariage, il nous reste encore beaucoup de choses à gérer, pour ne pas dire TOUT. Mais une chose est réglée : j’ai trouvé MA robe. La robe dans laquelle je dirai OUI à mon futur mari. La robe dans laquelle, je vais vivre une journée inoubliable. La robe qui était faite pour moi… Je vais donc vous raconter comment j’ai trouvé ma robe de mariée, et vous donner quelques conseils !

Chercher de l’inspiration sur Internet / les réseaux sociaux

Tout d’abord, j’ai préféré ne pas foncer, au hasard dans des boutiques, mais plutôt passer un peu de temps sur Internet, et sur Instagram, pour cerner les collections actuelles de robes de mariée. Je connaissais le style de robe de mariée que je recherchais : de la fluidité, de la mousseline, du plumetis, un dos nus, un brin de bohème, MAIS pas de robe meringue ou de robe sirène, pas de perles, pas de strass. A partir de là, très vite, j’ai découvert des créatrices parisiennes qui m’ont donné une terrible envie de venir instantanément dans leur showroom essayer toutes leur collections de robes de mariée. Laure de Sagazan, Elise Hameau, Lora Folk, Donatelle Godart, Rembo styling, si tu recherches une robe de mariée bohème et moderne à la fois, fonces, tu ne seras pas déçue !

comment j'ai trouvé ma robe de mariée ? studio pandore love

Définir son budget

En regardant sur Internet, je me suis laissée emballer par toutes ces belles robe de mariée que je voyais, sans savoir à quel prix elles étaient… Et forcément les créatrices sur lesquelles j’avais flashé, n’étaient pas les moins chers : il fallait compter environ 3 500 € pour une robe. Trop cher pour moi, mais après avoir rêver sur ces créations vues sur ces sites, j’avais quand même envie de les essayer en vrai.

Les premiers essayages de robes de mariée

J’ai donc fait mes premiers essayages chez Laure de Sagazan qui propose des robes toutes plus belles les une que les autres, avec des matières de folie, et le tout créé sur mesure. Mais le RDV dure 1 heure seulement, et le temps file vraiment trop vite, c’est un peu la course pour essayer plusieurs robes si l’on ne sait pas encore vraiment ce que l’on veut ! Le temps de les enfiler, d’échanger avec ses accompagnantes… l’heure passe en une seconde ! Je suis ressortie du showroom avec 2 robes qui me restaient bien en tête, dont une qui était en fait une jupe longue et un top : j’ai adoré le concept d’associer finalement 2 pièces à la place de la traditionnelle robe de mariée ! Néanmoins, n’ayant pas eu de réel coup de cœur, j’ai continué mes essayages chez d’autres créatrices (je précisais les noms un peu plus haut). J’essayais à chaque fois des robes magnifiques, des robes de mariées telles que je pensais porter, mais il manquait toujours un petit truc pour que le coup de cœur soit là…

Le studio Pandore

Et puis on m’a parlé du Studio Pandore, un nouveau venu dans l’univers des robes de mariée puisque ce studio à ouvert ses portes en septembre dernier (2017). Après un rapide coup d’œil à leur collection, je file prendre RDV pour des essayages, qui, sans que je le sache sera mon dernier RDV !

comment j'ai trouvé ma robe de mariée ? studio pandore love

Sur place, je suis accueillie par Ilheme, avec qui on a commencé à échanger sur le mariage. Je lui ai décris alors le thème que nous imagions avec le chéri, les couleurs, la déco… et puis je lui ai expliqué comment je la voyais, MA robe, les essayages fait précédemment… et puis ce petit « truc » qui me manquait à chaque fois sur les robes déjà passées… Le courant passait bien, j’avais comme l’impression de raconter mon mariage à une copine.

Pour tous mes autres essayages, je choisissais les modèles que je souhaitais essayer. Mais chez Pandore, c’est Ilheme qui a choisi, elle-même, les robes auxquelles elle pensait pour moi. Je ne vous cache pas que j’étais plutôt sceptique au départ, j’aime bien tout contrôler, tout décider. Les premiers et seconds essayages ne me correspondaient pas vraiment d’ailleurs, mais j’ai joué le jeu et on a continué les essayages.

La 3ème robe, quand je l’ai vu me l’apporter, je me suis dit que ça sentait peut-être la bonne. Je l’ai passé et, devant le miroir, je l’ai contemplé cette robe, cette ma-gni-fi-que robe. Elle m’a surpris par sa simplicité, elle n’avait pas tout ce que je pensais retrouver dans ma robe, mais je me suis sentie bien dedans : un premier petit coup de cœur, sur lequel j’aurai presque pu m’arrêter… Sauf qu’Ilheme m’a présenté d’autres robes, mais qui ne me semblaient pas à la hauteur de la dernière. Et pourtant… après quelques bricolages sur l’une d’elle, je suis restée scotchée devant la glace : c’était une évidence, je venais de trouver MA robe de mariée.

comment j'ai trouvé ma robe de mariée ? studio pandore love

Jamais je ne l’aurai essayé, si la vendeuse ne me l’avais pas apportée ! Dans ma tête tout s’est bousculé, car elle n’était pas comme je l’avais imaginée, elle ne ressemblait pas à toutes ces robes que j’avais pu enfilées, ni à celles sur lesquelles j’avais poussé des « Ahhhhhh » de contemplation sur Internet. Mais cette robe, c’était moi à 1 000 %, elle dégage MA personnalité, MON style : elle me ressemble vraiment.

Ne pas s’enfermer dans des critères trop précis

En fait, je me suis rendue compte, après avoir trouvé ma robe, que je m’étais projetée dans le style de robe que je voyais un peu partout sur les blogs de mariage, comme Queen for a day, ou bien Donne moi ta main (sur lesquels je passe tout mon temps libre en ce moment ahaha). Un style que j’aimais beaucoup, et donc je m’étais  focalisée sur celui-ci sans que cela soit vraiment moi. Alors oui, je vous le confirme, on peut avoir le coup de cœur pour une robe, un énorme coup de cœur, je l’ai eu ! Et même s’il y a eu des dizaines de modèles de robes sur lesquelles je m’étais dit « oh celle-ci » et « ah non celle-ci », quand tu passeras TA robe, tu le sauras !

A travers cet article, je tenais à remercier Ilheme qui a su cerner ce que, moi même, j’avais du mal à identifier dans la recherche de ma robe de mariée ! J’ai eu la chance d’avoir été très bien accueille à mes différents essayages chez les différentes marques, mais mention spéciale au Studio Pandore qui m’a laissé tout le temps nécessaire pour faire mes essayages (fini les RDV d’1 heure ici, et ça c’est super agréable), le tout dans une ambiance chic et intimiste. Et si jamais, vous cherchez l’adresse, je vous la donne ici : 11 boulevard Pereire – 75017 Paris. Et je remercie aussi ma Marie, qui était avec moi le jour où j’ai trouvé ma robe .

Maintenant que le robe est trouvée, il reste tout les accessoires à trouver : couronne de fleurs, chaussures, bijoux…

PS : j’ai découvert l’espace Mariage du Printemps après avoir trouvé ma robe, et je vous avoue que je ne sais pas pourquoi je n’y avais pas pensé plus tôt… plusieurs créateurs sont rassemblés au même endroit, dont des créatrices que je vous citais plus haut, et forcément ça m’aurait fait gagner du temps (et ça m’aurait éviter de passer mon temps à faire les 4 coins de Paris pour allez chez une seule créatrice ahah). Voila, c’est tout !

ER
♥ Ma robe de mariée ♥

er

signature blog5

On se retrouve sur

Instagram  Facebook  Pinterest  Hellocoton  Vide dressing Lookbook  Twitter

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire